N

Notre note ?

14/20

Il était une fois...

L'histoire de la salle dans les grandes lignes

Enterré vivant est un jeu d’évasion qui se veut totalement inédit dans sa conception. Il casse en effet les codes du moment quand on sait que des escape games toujours plus grands ouvrent leurs portes. Ici, pas de fioritures, c’est l’atmosphère qui prime. Bienvenue dans une bulle hermétique, expérience statique, déconseillée, aux aventuriers claustrophobes.

Enterré vivant est egalement l’un des premiers escape games à être conçu uniquement pour deux personnes. Parfait donc pour les règlement de comptes entre ennemis jurés, les retrouvailles timides ou les rendez-vous romantiques macabres.

Pour nous mettre dans l’ambiance on nous révèle la supercherie : cette escape room ne serait qu’une excuse pour dissimuler un trafic d’organe à l’échelle locale. À chaque fois, les participants seraient revendus à des médecins scrupuleux du quartier. Les cercueils ne servant qu’à faciliter le transport entre la salle et le camion réfrigéré situé à deux pas. Nous serions donc les deux victimes “volontaires” prêtes à payer pour se faire charcuter. Plus le discours du game master avance plus on se demande pourquoi on a décidé de se lancer dans l’aventure.

On nous invite à se mettre à l’écart, et là c’est le drame. Menacés par une arme, on nous demande d’enlever nos chaussures, de ligoter notre partenaire et de recouvrir notre visage d’un tissu opaque. Il est maintenant trop tard pour faire demi-tour…

Résumé de notre périple

Notre expérience en quelques mots

Nous ouvrons les yeux, et le décor est conforme à la promesse initiale : minimaliste et angoissant. Un avant-goût de la mort qui fait monter le stress. Une boîte, quatre planches, rien  d’autre. Nous sommes séparés, chacun dans notre cercueil. Il nous reste une heure avant de suffoquer, ou moins si la panique prend le dessus. Nous sommes soumis à nos émotions, elles dictent notre pensée et module notre rythme cardiaque, sans que nous puissions avoir une quelconque emprise sur nos gestes et mouvements.

Au bout de quelques minutes, après avoir repris nos esprits, nous comprenons que la communication est la clef de la solution. En effet, les murs sont recouverts d’inscriptions qu’il convient de déchiffrer, tantôt seul, tantôt avec l’aide de son partenaire. Des casse-tête de toutes sortes qui, sous l’effet de la claustrophobie latente, semblent insurmontables. Le contexte est un élément perturbateur qui nous déstabilise, brouille nos raisonnements et joue avec nos nerfs.

Même si l’enfermement est fidèle au scénario annoncé, nous espérions tout de même une salle cachée sous les cercueils. Pas de surprise de ce côté-là, nous restons six pieds sous terre tout au long de l’expérience. Malgré nos efforts, nous ne parvenons pas à résoudre la totalité des énigmes, qui reposent essentiellement sur des jeux de logique. Notre journée ensoleillée se transforme ainsi en dimanche de funérailles.

Nous entendons des coups de pelles, les rayons du soleil s’infiltrent dans les cercueils, nous apercevons enfin la lumière au bout du tunnel. Le game master nous rassure sur la difficulté de ce jeu d’évasion qui doit être résolu sans aucune aide. Nous étions presque arrivés à la fin, ça nous redonne un peu le sourire. L’air pur aussi nous redonne le sourire, nous sommes contents d’être libres. En bref, Enterré Vivant est une salle hors du commun, qui plaira aux avides de logique mais qui laissera sur leur faim les mordus de mécanismes. Une expérience originale à tenter en duo pour le côté oppressant de l’enfermement, un peu moins pour la conception qui reste, en sommes, un peu sommaire.

N

Notre note ?

14/20

Nos critères

Les plus et les moins de la salle

Intuitivité : 2/5
Immersion : 4/5
Originalité : 5/5
Game Master : 5/5
Surprise : 2/5

Infos utiles

Un récap' pratique pour faciliter votre réservation

Concepteurs

Destination Danger

Nombre de joueurs

2 participants

Prix

35€ par personne

Adresse

13 Rue Beccaria- 75012 Paris

Post A Comment