N

Notre note ?

19/20

Il était une fois...

L'histoire de la salle dans les grandes lignes

Depuis la création du monde, la compréhension de l’univers est source de fascination et son exploration laisse rêveur. La découverte de ce monde parallèle étoilé, a priori inaccessible, est rendue possible tous les 7 ans, grâce à un alignement planétaire ouvrant une brèche spatiale vers une galaxie lointaine.

Lors du dernier épisode stellaire, un scientifique du nom de Darius s’est porté volontaire pour partir à la recherche d’une forme de vie extraterrestre. Malheureusement, il n’est jamais revenu de son voyage et les conditions de sa disparition restent, pour le moment, inconnues. La disparition du chercheur compromet l’accès au fruit de ses recherches sur place et ses éventuelles trouvailles métaphysiques.

En tant qu’astronautes aguerris, notre mission de sauvetage consiste ainsi à accoster la navette de Darius et découvrir ce qui lui est arrivé. Mais attention, la notion du temps étant différente là-haut, la brèche ne restera ouverte que pour l’heure à venir. Le temps nous est compté, nous partons donc sans la certitude de revenir. La pression est à son comble !

Résumé de notre périple

Notre expérience en quelques mots

Nous atterrissons dans ce qui semble être une capsule spatiale. Depuis le poste de commandes, nous trouvons les premiers indices qui nous permettent d’explorer l’ensemble des salles. De manière générale, le décor est réaliste, sophistiqué et abouti. Mention spéciale pour l’ouverture du cockpit qui nous a laissé bouche bée. Tout laisse à croire que nous sommes réellement à l‘abordage d’une planète lointaine. Les astres brillent, nous font parfois perdre la tête et la beauté des lieux est enivrante. L’atmosphère, elle, est pesante. Nous avons l’impression d’être dans un film de science fiction, tantôt dans Premier Contact, tantôt dans Gravity. Heureusement, on s’est quand même fait un pote qui nous faisait penser à Wall-E…

Les jeux d’énigmes regorgent de trouvailles technologiques. Cela fait plaisir d’évoluer dans un scénario où les cadenas sont uniquement secondaires. Le thème de l’espace permet ainsi des excentricités techniques très appréciables (expériences sensorielles, mécaniques, informatiques et parfois presque magiques). La non linéarité de l’escape game rend l’expérience encore plus complexe qu’à l’accoutumée. Les casse-têtes se suivent mais ne se ressemblent pas. Nous sommes parfois décontenancés par la conception des énigmes, un peu difficiles pour des jedis en herbe comme nous. Un cinquième cerveau aurait certainement été d’une grande aide.

D’ailleurs, s’est avec regret que nous avons connu le même destin que Darius. Au bout de 61 minutes, l’aventure s’arrête, avant même d’avoir pu résoudre l’énigme. La game master prend tout de même le temps de nous montrer les étapes restantes du scénario et nous assistons à l’explication finale, habituellement réservée aux grands vainqueurs. À ce moment exact, nous nous sommes rendu compte que nous avions encore un peu de travail et que les lois du cosmos étaient définitivement impénétrables.

Pour résumer, l’Odyssée de la Pièce est une petite perle, une adorable étoile filante à la fois rare et insaisissable. L’expérience est grandiose et nous a comblé du début à la fin. Seul petit bémol, nous sommes désormais coincés dans l’espace pour une période de sept longues années. Sept ans pour apprendre à se connaître, compter les étoiles et réfléchir au sens de la vie…

N

Notre note ?

19/20

Nos critères

Les plus et les moins de la salle

Intuitivité : 3/5
Immersion : 5/5
Originalité : 4/5
Game Master : 5/5
Surprise : 4/5

Infos utiles

Un récap' pratique pour faciliter votre réservation

Concepteurs

La Pièce

Nombre de joueurs

De 3 à 5 participants

Prix

De 25€ à 30€ par personne

Adresse

3 Rue de Metz – 75010 Paris

Post A Comment